Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de seb et mel
  • : En ballade sur la planète...
  • Contact

Chers Lecteurs (trices)

"toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits."
Petit précision: Mel écrivait en bleu et Seb en noir

Recherche

Archives

5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 23:36

DSC00267.JPG

Pas très loin de Cayenne, cette randonnée éducative n'a que le nom de "saline". En effet, il n'y a jamais eu ici d'aménagement concernant la récolte du sel. On y apprend la faune et la flore de la côte, cette promenade est idéale pour tous, notamment les enfants du fait de son côté éducatif et ludique.

DSC00268

 

Cet écosystème est constitué (en gros), de la plage, d'un cordon dunaire (avec sa végétation particulière) et d'une zone humide (lagune et marais) bordée par une mangrove qui abrite les trois sortes de palétuviers (rouge, gris et blanc). Le tout étant entouré d'un quartier résidentiel !

DSC00277

Le sentier des salines est un parcours d’1,5 km bordé de panneaux explicatifs de l’ONF avec un retour d’1 km par la plage.

Le sentier nous fait d'abord traverser le paysage dunaire puis nous amène au marais côtier.

DSC00286

Un ponton avec au bout un carbet, permet d'observer de plus près les habitants des lieux.

DSC00292

Il est possible d'apercevoir de nombreuses espèces d’oiseaux, de grenouilles et avec de la chance, peut être un caïman...

DSC00289ça, ce n'est pas un caïman, c'est une grenouille ! :)

On a pu voir 2 ou 3 petites chauve-souris.

DSC00298

Ensuite une passerelle de 200m nous permet de pénètrer dans la mangrove et son enchevêtrement de grosses racines aériennes.

DSC00320imaginez le boxon si on voulait découvrir ce milieu sans la passerelle !

Ces arbres quasi-suspendus créent une ambiance vraiment particulière, emmêlée et mystérieuse. L’ONF y a placé quelques silhouettes d’animaux de la mangrove à retrouver en début de parcours.

DSC00307

tout ce meli-melo au sol, ce sont les racines échasses des palétuviers rouges. elles permettent une bonne stabilité sur sol mou et sont imperméables au sel. (et oui, l'eau de la mangrove provient de la mer)

On poursuit au milieu des  palétuviers pour finir sur la longue plage de Montjoly.

Cette plage fait parti des lieux privilégiés de ponte de tortue, on remarque des traces de pontes, des trous mais malheureusement parfois des restes de coquilles d’œufs mangés sans doute par des animaux ou braconnés. 

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 01:09

Après une dizaine de jours, et enfin installés, nous retrouvons un de nos grands amis, copain des bancs de l’IFSI, qui travaille en Guyane dans un centre de santé et qui passe le week end du côté de Cayenne.

Il nous propose une balade dans les environs, à Montjoly. Elle devrait faire 3.4 km pour environ 2h30.

DSC00186.JPG

Le sentier du Rorota est une boucle qui commence par un petit sentier dans la forêt. On commence en partant vers la gauche, d’autres préfèreront par la droite, mais ça revient au même. Le sentier est assez large et semble bien entretenu, mais avec la pluie des derniers jours, des troncs d’arbres traversent le chemin et des grosses flaques boueuses piègent nos chaussures, d’ailleurs, lors d’une hésitation, ma tête rencontre une branche morte, ma première blessure de guerre !

DSC00222

Le long du sentier il y a de nombreuses plantes et lianes, de grands arbres, nous ne reconnaissons pour l’instant que les manguiers, papayers et bambous etc . . . mais il y a aussi des fleurs étranges et colorées, les bractées de balisiers.

DSC00221


Rapidement, on repère du mouvement dans les arbres et on devine des petits singes. En fait, en restant un peu, ces singes assez curieux viennent vers nous, pas si près mais assez pour identifier des singes saïmiris, une petite tête claire et un corps plus roux, ils sont nombreux et agiles, on tente quelques photos.

DSC00216

 

 DSC00207

En poursuivant la balade, on arrive au Lac de Rorota qui constitue la réserve d’eau de la Société Guyanaise des Eaux. On continue notre chemin au son des grenouilles et des oiseaux, en croisant de nombreux joggeurs, puis une autre forme se dessine discrètement dans les arbres, un paresseux, en train d’attraper quelques feuilles de sa main pour les manger. Il a l’air calme et paisible et ne fait pas attention à notre présence. Plus loin, on en aperçoit un autre, de plus près, il se déplace lentement vers un autre arbre.

DSC00193Normal que vous ne trouviez pas de paresseux sur la photo, ils étaient trop loin pour notre petit apn. :)

 

Le ciel commence à prendre ses couleurs du soir tandis que notre petit tour en forêt prend fin, déjà de belles images sont dans nos têtes et on programme une prochaine ballade.

DSC00190


Pour le repas du soir, nos amis nous gâtent, poisson au barbecue cuit en papillote dans des feuilles de bananiers que Seb aura préalablement attendries au feu de bois et quelques épices. Un bon week end avec ses amis dans un cadre tropical s’est vraiment sympa, et ça fait oublier les désagréments de la vie en ville.

 

Repost 0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 23:50

 

DSC00041

 

Nous quittons Paris-Orly le lundi 28 mai et son temps automnal pour rejoindre Cayenne, de l’autre côté de l’Atlantique, un vol direct de 9h nous permettra d’arriver à cet incroyable département français.

A l’approche de Cayenne en avion, on découvre une végétation dense, très verte avec de nombreuses zones de nuages ressemblant à de la brume. Cette forêt tropicale, les poumons de la terre avec cet air humide expiré…semble majestueuse mais reste fragile.

 

DSC00060


A la sortie de l’avion, 26°, on ressent cette moiteur, on a l’impression d’être dans les vestiaires d’une piscine (sans l’odeur de chlore !). Enfin là, ça fait du bien de se sentir enveloppé dans cette chaleur sachant qu’en France métropolitaine, cela fait des semaines qu’on attend l’été !

On retrouve quelques arbres et fleurs découverts à Mayotte, rapidement de nouvelles espèces apparaissent.

Dès le lendemain, un colibri vient butiner quelques fleurs d’hibiscus du jardin. Notre après-midi ensoleillée à la plage se transforme en douche tiède, le temps change vite, et on s’est fait surprendre, cette pluie est agréable bien qu’on soit bon à être essorés !

 

DSC00075

 

Un des premiers soirs nous offre une belle rencontre de tortue luth en train de pondre. Cela fait parti des événements magiques de la Guyane, un événement que j’avais hâte de voir. A Mayotte et à Mohéli, on avait eu la chance de voir à plusieurs reprises des pontes de tortues vertes et imbriquées. La tortue luth fait presque le double de taille mais la ponte est toujours un moment émouvant !

 

DSC00081

 

Et la première semaine est aussi celle de notre installation, Seb tente d’apprivoiser l’humidité pour dessiner.

DSC03681

dehors ça parait sympa, mais en fait il

y a trop d'humidité. la seule solution ce

sera en interieur avec la clim pour assécher

 

On doit aménager une nouvelle maison, trouver des meubles, faire des changements d’adresses, s’abonner à EDF, France télécom, l’eau…trouver une voiture, …les procédures les moins captivantes d’un déménagement et pourtant indispensables, mais plus vite c’est fait, plus vite on est tranquilles !!!

102 Cayenne plage du novotel

Repost 0