Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de seb et mel
  • : En ballade sur la planète...
  • Contact

Chers Lecteurs (trices)

"toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits."
Petit précision: Mel écrivait en bleu et Seb en noir

Recherche

Archives

5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 12:40

(OU PLAQUEBIERES)

 

Qu’est-ce que la platebière ?

C’est une petite baie sauvage, fruit de la ronce des tourbières ou ronce arctique. On trouve aussi ce fruit dans les pays nordiques, l’Europe du Nord, la Russie et le Canada. Il est de la même famille que les mûres.

 

platebières1

 

Sur l’archipel de Saint Pierre et Miquelon, la saison de récolte c’est l’été, fin juillet début août, et plutôt sur l’île de Miquelon. Quand le fruit est mûr, il est jaune orangé, mou et se détache facilement (voir s’écrase dans les mains). Sa chair est sucrée et collante. Le goût est particulier, légèrement acide.

 

platebières2

 

Ce fruit est riche en vitamine C, quand il est consommé cru. Dans le passé, dans ces pays où peu de fruits et légumes poussaient, il permettait d’éviter le scorbut.

On le cueille dans des zones humides. D’ailleurs, c’est bien de prévoir des bottes car on peut s’enfoncer facilement dans la mousse (jusqu’aux cuisses !)

Ici, il est mangé nature avec de la crème ou du lait, en confiture, en liqueur, ou cuisiné pour des sauces.

 

Recette de la Confiture :

C’est la recette de base de toutes les confitures : 1 kg de fruits pour 750g de sucre et c’est tout !

Pas de sucre special ni de pectine. Voilà ce que j’ai fait :

 

platebières3

 

          - Vous mettez le sucre et les fruits dans une casserole (vous pouvez faire macérer comme ça pendant la nuit pour que les fruits rendent leur jus mais c’est facultatif).

          - Portez à ébullition

 

platebières4

 

          - Laissez mijoter en remuant régulièrement, environ 20 minutes

 

platebières5

 

         - Pendant ce temps, faîtes bouillir les pots et couvercles pour les stériliser. Cette étape n’est utile que si vous voulez conserver plusieurs mois les confitures. Si vous ne préparez qu’un seul pot et le manger rapidement ça ne sert à rien.

         - La confiture est prête selon le test de l’assiette (verser un peu de confiture sur une assiette froide et inclinez-la, si elle est trop liquide, elle coule vite, il faut prolonger la cuisson. Plus elle coule lentement, plus la confiture est prise)

         - Remplissez les pots, fermer les couvercles et retournez-les

         - Une fois les pots refroidis, vous pouvez les remettre à l’endroit et les stocker (au frigo si les pots ne sont pas stérilisés).

 

platebières6

 

Repost 0
Published by sebmel - dans cuisine du monde
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 14:46

Ingrédients :

-          2 sachets d’ambrevades

-          4 ou 5 noix de coco

-          3 petits poissons

-          2 oignons

-          Epices : poivre en grain, curcuma (safran), sel

 

Préparation des ambrevades :

-          Ecosser les ambrevades puis trier les grains (enlever ceux qui sont secs, durs ou noirs)

 

DSCF1131

 

-          Les plonger dans l’eau bouillante salée pendant environ 1h30

C’est cuit quand les grains s’écrasent facilement entre 2 doigts

-          Une fois cuits, écraser les grains avec une cuillère à soupe ou entre vos doigts

 

Préparation du lait de coco :

-          Ouvrir les noix, conserver l’eau des cocos, et raper les noix de coco

-          Puis préparer le lait comme pour le mataba

 

DSCF1157

 

Préparation du poisson :

-          Ecailler et vider le poisson

-          Le mettre dans de l’eau salée et porter le tout à ébullition

-          Quand le poisson est cuit, le débarasser de ses arêtes et l’émietter

 

DSCF1183

 

Dans le lait de coco, y mettre les oignons, le poivre écrasé avec le curcuma, porter à ébullition  puis y verser les ambrevades.

 

DSCF1189

 

A mi-cuisson, y ajouter les morceaux de poisson. Laisser réduire jusqu’à ce que le lait de coco soit totalement absorbé et l’on obtient une sorte de purée.

 

  DSCF1222

 

Accompagner ces ambrevades avec du riz blanc nature et un rougail ou du chari.

 

 

Ce sont 2 sauces froides :

Rougail : couper 3 tomates et les écraser, avec 1 oignon, du sel et du piment selon vos gouts

 

Chari : papaye verte râpé avec tomates, piment

Repost 0
Published by sebmel - dans cuisine du monde
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 08:53

Si un jour vous venez nous voir, on vous préparera du mataba. C’est un plat d’origine comorienne, le plat à absolument  goûter ici. C’est trop bon.  En gros, c’est des feuilles de manioc pilées puis bouillies dans du lait de coco ! D’aspect ça peut ressembler à des épinards, mais ca n’a rien à voir… Voilà la recette, même si ce n’est pas un site de cuisine, je vous donne la recette que j’ai apprise avec mes voisines Nasrima et Chafanti :

 

Ingrédients :

-    Une bonne poignée de feuilles de manioc, coupées au niveau des tiges, ne prenez que la feuille

-    4 grosses noix de coco ou 2 boites de lait de coco

-    2 oignons, du piment, de l’ail éventuellement, et du sel

-    Poisson : poisson frais ou sardines en boite

 

Préparation du manioc :

-     Piler d’abord les oignons, piment, ail, sel

                               mataba (6)

-     Ensuite ajouter les feuilles de manioc à piler, jusqu’à ce que ca forme un mélange homogène et très fin


                                      mataba (7)

                                                mataba (8)


Préparation du lait de coco :

-     2 boites de lait de coco

ou

-     les noix de coco en 2 à l’aide d’un chombo ou d’une pierre

-     Vider l’eau de coco dans un saladier

-     Râper les noix de coco à l’aide de la râpe à coco traditionnelle

                               mataba (2)

-     Verser la noix de coco râpée dans le saladier contenant l’eau de coco

-     Une fois toutes les cocos râpées : faire le lait de coco !!!

-     Rajouter un peu d’eau au mélange : coco râpée + eau de coco

-     Presser régulièrement ce mélange au dessus d’un égouttoir (à pâtes par exemple) pour recueillir le lait de coco


                                      mataba (4)

Cuisson du poisson :
(à faire pendant la cuisson du mataba car ca va vite)

-     Ouvrer 2 boites de sardines à l’huile, enlever l’huile

ou

-     Nettoyer, enlever la peau et les arêtes du poisson

-     Le mettre dans de l’eau bouillante salée

-     Le réserver quand c’est cuit

Le mataba est meilleur avec du poisson, mais certains le préparent sans, par manque de moyen ou par goût.


                                      mataba (9)

Cuisson du mataba :

-     Dans une casserole, mettre à bouillir le lait de coco obtenu

-     A ébullition, verser la préparation de manioc pilé

-     Mélanger régulièrement


                               mataba (5)

-     Quand le lait est presque tout absorbé par le mataba, et qu’on sent que la fin de cuisson est proche, ajouter le poisson (ou les sardines en boite sans l’huile)

-     Finissez la cuisson sur le feu et voilà


                                       mataba

Accompagnement :

-     Riz blanc ou riz coco

Peut aussi s’accompagner d’un rougail : sauce froide composée de tomates pelées ou crues, oignon, piment et éventuellement citron.


                                                 mataba (3)
Repost 0
Published by sebmel - dans cuisine du monde
commenter cet article