Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de seb et mel
  • : En ballade sur la planète...
  • Contact

Chers Lecteurs (trices)

"toutes les oeuvres présentes sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (sauf mention contraire) aux termes des articles L 111-1 et L112-1 du code de Propriété Intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdits sans autorisation du titulaire des droits."
Petit précision: Mel écrivait en bleu et Seb en noir

Recherche

Archives

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 12:33

Du 23 au 30 septembre 2011

 

Notre séjour sur l’archipel prend fin. Cela fait presque 2 semaines que  l’on se prépare à ce départ, on revoit les gens d’ici qui nous ont accueillis et fait partager leur quotidien, leur vie, leur île… cet au-revoir est difficile après seulement 4 mois.

Le retour en France, en métropole va être pénible. On a décidé de reculer cette échéance en faisant une escale d’une semaine au Canada. Normalement, notre itinéraire part de Saint Pierre vers Halifax ensuite Montréal puis Paris. On va faire une pause à Montréal.

 

DSC01602


J’y ai justement un « cousin » comme je disais quand j’étais plus jeune, cela fait à peine 10 ou 15 ans qu’on ne s’était pas revu, j’ai pu reprendre contact avec lui via ma sœur, puis son frère…on verra bien…

 

Vendredi 23 septembre 2011

Arrivée à Montréal, il fait beaucoup plus chaud et humide qu’à Saint Pierre et Miquelon, on ne s’attendait pas à ça. On retire les pulls et les vestes rapidement avant de sauter dans un taxi direction chez Jérôme. Il nous attend chez lui. On pose juste les sacs avant d’aller faire un tour dans la grande ville : place des Arts, Rue Sainte Catherine, Vieux Port, Basilique, Quartier chinois…je n’ai pas tout retenu tellement on en a pris plein les yeux. Ce premier tour d’horizon impressionne et contraste avec nos mois passés à Miquelon.

 DSC01616

 

Samedi 24 septembre 2011

Aujourd’hui nous allons visiter le Biodôme.

DSC01762

 

Derrière le stade olympique avec sa haute tour penchée,

DSC01770

on parvient à trouver l’entrée en ayant fait tout le tour…on va visiter les 4 biotopes proposés. On passe d’une forêt tropicale, climat chaud et humide, avec ses ibis et ses perroquets à la région des Laurentines puis on passe par le golf du Labrador avant d’arriver en zone subarctique, plus fraîche. J’arrive même à photographier des macareux de près que je n’avais pas pu approcher à Saint Pierre. On aperçoit une quantité impressionnante d’animaux en semi-liberté dans un environnement adapté. Et pourtant on avait quelques réticences à visiter un zoo et des animaux en captivité.

DSC01685

On rentre tranquillement pour se préparer car ce soir c’est l’anniversaire d’un ami de Jérôme, allons faire la fête montréalaise autour d’un couscous avec danses orientales !

 

Dimanche 25 septembre 2011

Lever plus tard cause fiesta, gros brunch ce matin à base de charcuteries, d’œufs, de fèves, et de toasts… on est alors callés pour se balader au Parc du Mont-Royal et observer la vue panoramique de Montréal.

DSC01802

Grandiose, un temps magnifique, les érables rougeoient… une cité urbaine où les arbres ont encore des droits.

 DSC01775

Lundi 26 septembre 2011

On a prévu d’aller voir un ami à Victoriaville, ou plutôt à Tingwick pas très loin de là. Seb avait rencontré Mathieu chez Patricia au Motel de Miquelon. Billets d’autocar pris, on rejoint Victoriaville après 2h30 de route. Retrouvailles avec Mathieu et dégustation de la fameuse Poutine !

DSC01863

 

Ce plat né dans les années 50 est devenu une spécialité régionale, cela se compose de cheddar frais du jour en grain, de frites maison et d’une sauce brune…écœurant ! ( c'est le terme en Québecois pour dire que c'est très bon). Le fromage fait « couic couic » quand on le mâche.

On dort le ventre bien rempli, dans cette maison au milieu de la nature.

Au petit matin, Mathieu nous emmène voir une cabane à sucre. C'est là que l'on récolte la sève de l'érable pour en faire du sirop, des bonbons ou du beurre d'érable.


DSC01869

 

DSC01874

Des tuyaux directement plantés dans les arbres achemine la sève vers la cabane à sucre.

Mardi 27 septembre 2011

Nouveau bus pour rejoindre Québec.

 

DSC01930

Les paysages et l’architecture changent. on y découvre beaucoup de fresque peinte.

 

DSC01942     DSC01940

Sur les pilones d'un pont

DSC01948

      Proche de la chute de Montmorency

 

la ville est plus petite que Montréal et tout peut se faire à pied, sauf les Chutes de Montmorency (à 30 minutes de bus). Ce sont les plus hautes chutes du Canada, superbes.

DSC01956   DSC01988

DSC01998

On passe la soirée à se promener dans la Haute Ville, la nuit tombe, les lumières s’allument, c’est magique.

 DSC02050


On rentre à l’Auberge de Jeunesse. On partage un dortoir mixte de 4 lits superposés, bonne ambiance. Demain le programme est chargé !

 

Mercredi 28 septembre 2011

Petite matinée à Québec avec un grand programme ! D’abord la traversée du Saint Laurent au petit matin pour de belles photos panoramiques. Dommage que le soleil ne soit pas au rendez-vous…on marche ensuite sur la promenade des gouverneurs.

DSC02217

 

Le ciel est assez couvert, un temps idéal pour visiter le Musée de La Civilisation avec en exposition Rome. On visite les expos sur Québec, les premiers peuples du Canada et les Inuits.

Avant de partir, on passe par le Marché du Vieux Port, on y découvre tous les produits à base d’érable et d’autres plats cuisinés.

Retour à Montréal (toujours par le bus). Après avoir mangé une tourte au cerf, on se rend au Jardin Botanique voir « la Magie des Lanternes » autour du jardin chinois.

DSC02246

 

Une belle ambiance avec tous ces personnages de papiers illuminés pour la nuit.

 DSC02288

Jeudi 29 septembre 2011

Plutôt cool cette matinée, je me lève très tard pendant que Seb avance sur ses dessins pour la BD.

DSC02381

Il pleut de toute façon, j’ai une bonne excuse pour traîner. Ce soir, on rejoint Jérôme après le travail au métro Mont-Royal pour une visite de la ville souterraine. Une galerie sur plusieurs étages s’anime sous Montréal avec des boutiques et des restaurants.

DSC01613

Un morceau du mur de Berlin

Ensuite, on rejoint Polo, un ami de Calou (notre inséparable pote d’Evreux) dans un bar. Polo est à la fois musicien, comédien et artiste-peintre, il est étonnant et super cool.

DSC01778 

Petite photo artistique prise par mel, qui montre les toiles de Polo à travers une vitrine.

Dans ce bar sympa, assez rétro, il y a de nombreuses moulures, on s’imagine bien 50 ans en arrière, des tableaux sont exposés et un groupe montréalais Ol’Savannah joue une musique entrainante. Dernière soirée dans la bonne humeur malgré ce départ qui approche.

 DSC02365

Vendredi 30 septembre 2011

Les sacs sont maintenant prêts, un taxi attrapé au coin de la rue nous emmène à l’aéroport. Un peu de retard de l’avion mais tout à l’air très bien organisé, l’enregistrement est rapide. Il s’est passé des changements pendant notre absence ou c’est l’efficacité de Montréal ?

Le vol se passe bien, on dort peu, le père de Seb nous attend pendant qu’on discute avec une miquelonnaise rencontrée à la sortie de l’avion (le monde est petit).

 

Repost 0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 15:02

 

savoyard 1

 

Formalités administratives

 

Douanes /Police aux frontières : il faut un passeport en cours de validité (notamment pour pouvoir traverser le Canada). Un visa n’est indispensable que pour les américains et les canadiens qui séjournent plus de 30 jours.

 atr st pierre

Billet d’avion : En arrivant, il faut préciser le motif du séjour (comme partout). Le plus économique plutôt que de fouiller sur internet est de contacter une des 2 agences de voyages locales. Par exemple on était dans les 3600 euros sur internet, on l’a eu à 1550 euros environ aller-retour, pour un vol économique. On peut encore trouver moins cher en passant par St Jean de Terre Neuve.

 

Trouver un logement : ça marche beaucoup par le bouche à oreilles ou par les petites annonces du site internet de l’archipel cheznoo.net. Il existe des pensions ou chambres d’hôtes, environ 1000 euros par mois ou des meublés à tarif variable.  Attention, le prix annoncé ne comprend que le loyer seul,  il faut rajouter à celui-ci  le droit de bail, les charges communes, et les taxes municipales, demandez donc le loyer total. Ensuite il faut ajouter l’électricité et le fuel selon le mode de chauffage. (il est tout de même possible de trouver des loyers à 1000 par mois toute charge comprise)

 

Assurances Habitation : il n’existe qu’une seule compagnie d’assurance ALLIANZ. L’assurance est obligatoire avant la remise des clés.

 

Sécurité Sociale : la CPAM n’existe pas ici, il y a la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS). Il faut s’y inscrire avec la carte vitale, l’attestation de la CPAM, le contrat de travail, une pièce d’identité, un RIB. On y laisse la carte vitale le temps du séjour, il faut donc penser à la récupérer avant de partir.

 

Electricité : rien de plus simple, il suffit lors de l’état des lieux de vérifier le compteur et de se rendre à EDF pour mettre la facture à son nom. Les prises électriques correspondent aux prises françaises.

 edf

Impôts : si vous travaillez en contrat moins de 6 mois dans une même année fiscale (janvier à décembre), vous devez déclarer vos revenus perçus sur l’archipel sur votre déclaration en France comme « revenus perçus hors métropole », case 8TI. La déclaration des revenus à Saint Pierre concernent les revenus perçus sur plus de 6 mois et sur une même résidence fiscale. Vous pouvez demander confirmation aux services fiscaux de la Trésorerie Générale à Saint Pierre ou à votre employeur.

 

Infos pratiques à Saint Pierre

drapeaux spm

Téléphone : il faut se rendre à la SPM Telecom qui propose des offres pour téléphone fixe, mobile ou internet. Ça reste élevé. Nous avons fait le choix de ne prendre qu’un téléphone mobile type mobicarte avec des recharges de 20 euros.

Astuces : Essayer de débloquer (désimloquer) votre portable avant de quitter la France pour pouvoir mettre une nouvelle carte SIM. Si vous maintenez votre forfait ou si c’est un compte bloqué, essayer d’avoir votre code secret de messagerie  (pour consulter vos messages d’un autre téléphone) ou laisser une annonce vocale sur votre répondeur pour annoncer votre départ ou donner un numéro de Saint Pierre où vous joindre)

 

Internet : au même endroit que pour le téléphone, mais il faut compter les frais de souscription (83 euros) et l’abonnement mensuel (environ 65 euros). Il existe cependant des bars ayant une connexion wifi ou la possibilité de se rendre à la bibliothèque municipale pour consulter internet 1h/jr (abonnement de 22 euros/an/pers) mais  fermée le dimanche et lundi.

 

Courrier : La Poste est présente sur l’ile cependant il n’y a pas de boites aux lettres. Il faut soit créer une boite postale (mais ça peut mettre plusieurs mois) soit  utiliser la BP 4100 (gratuit), ou encore se servir de la boite postale de l’entreprise pour laquelle on travaille, moi j’ai la BP de l’hôpital.

 

la-poste-copie-1.jpg

 

Les lettres mettent à peu près 8 jours et les colis économiques 3 semaines minimum de la France métropolitaine.

 

Décalage horaire : Saint Pierre et Miquelon est à GMT – 3, il y a donc 4h de moins qu’en France (attention aux changements d’heures été-hiver).

 

Commerces : souvent fermés entre 12 et 14h (même le Centre Commercial Dagort de Saint Pierre), les samedis après-midis et les dimanches et jours fériés. Les chèques de métropole sont acceptés ainsi que la carte bancaire. Certains acceptent les dollars américains et canadiens.

 

Banques : il y a 2 banques sur l’île de St Pierre, la Banque des Iles et la Caisse d’Epargne (la Poste n’a pas de service bancaire) et de nombreux distributeurs.

 

Voiture : il n’est pas indispensable d’acheter une voiture pour un court séjour, toutes les démarches décrites peuvent s’effectuer à pied. Il existe aussi des taxis. Le carburant est moins cher qu’en métropole (en ce moment l’essence est à 62 cts/l alors qu’il est à 1,41 eur/l en métropole).

 savoyard 2

A faire :

A St pierre, de nombreuses activités s’offre à vous. (Difficile de tout lister mais voici un petit aperçue : centre nautique (plongée sous marine, voile, ballade en bateau . . .), patinoire (l’hiver), musée de l’arche, musée de l’héritage, randonnées, visite de l’ile au marin, club de pétanque, activités artistiques…)

 

S’installer  à Miquelon

 ecusson miquelon

Transport : pour rejoindre Miquelon, il y a le bateau « Le Cabestan » qui relie Saint Pierre à Miquelon le mardi, le vendredi et le dimanche.

le cabestan

ou « Le Jeune France » qui relie Saint Pierre à Langlade tous les jours l’été. il s'arrête en hiver,

le jeune france

ensuite il faut trouver une voiture, ou faire du stop.

Il y a également l’avion, un petit Cessna pour 6 passagers qui fait la liaison Saint Pierre – Miquelon, 2fois/jour en  semaine, si le ciel est dégagé (en cas de brume il n’y a pas d’avion).

cessna st pierre

Pour les déplacements sur place, il est possible de louer des vélos à l’Office du tourisme,

office de tourisme Miquelon

des voitures au Commerce Max Girardin, ou pour acheter il faut se renseigner au garage ou consulter les petites annonces affichées dans les commerces.

Il y a 2 stations-service.

 

Banque : il y a une banque et un distributeur d’argent.

 

Courrier : un bureau de Poste est ouvert tous les jours, et c’est le système des boites postales comme à Saint Pierre.

 

miquelon

 

Sécurité Sociale : Une antenne de la CPS est présente au Centre de Santé de Miquelon. Pour les expatriés, il est important de s’inscrire à la CPS en arrivant, voire de prendre une mutuelle pour faciliter la prise en charge des soins éventuels.

 

Hôpital : le Centre de Santé de Miquelon, ou Poste médical est ouvert tous les jours de la semaine pour des consultations et la délivrance des médicaments. Un numéro d’urgence est également disponible pour contacter le médecin de garde 24h/24h.

centre-de-sante.jpg

Commerces : 3 commerces principaux sont ouverts la semaine et quelques heures le dimanche matin. Les paiements par carte bancaire et chèques sont acceptés.

Il y a une boulangerie ouverte le matin dès 6h 30 pour le pain, viennoiseries et gâteaux. (sa survie n’est pas certaine car il est difficile de trouver un boulanger.)

 

Restaurants-Bar : Il y a 2 restaurants,  le Snack Bar à Choix et le restaurant Entre-Nous qui compte une partie restaurant, une partie brasserie et une partie snack.

 L’île compte aussi 3 bars, chez Péco (RDC du restaurant Entre-Nous), Le Petit Indien (maison orange à gauche de Pierre des Iles) qui fait aussi Cyber-Café et Le Motel de Miquelon.

Sur l’île de Langlade, il y a a le bar-restaurant-excursion Chez Janot ainsi que le gîte Chez Marlène, ces activités sont principalement ouvertes pour l’été.

 

Téléphone : pour recharger les téléphones portables, vous pouvez acheter des recharges chez SPM Télécom, ouvert uniquement du lundi au vendredi de 10h à 12h. 

 


Logement : Pour un logement temporaire il y a le Motel de Miquelon gérée par Patricia (là où on loge),

motel miquelon

l’Hôtel L’Escale ou chez des particuliers qui proposent des chambres avec petit-déjeuner, souvent pour les week-ends. Il faut compter environ 60 euros la nuit.

Pour une plus longue période, il vaut mieux contacter les propriétaires avant d’arriver, par le biais de l’employeur ou d’autres contacts pour trouver une maison meublée à louer.

 



A Faire :

Visiter le Musée, l’Eglise, la boutique Art-Passion qui expose des travaux des artisans locaux, l’atelier de Pierre des Iles,…

Nombreuses randonnées à faire dans le Cap du Nid à l’Aigle, les Buttereaux,  le Barachoix,  Mirande…


barachoix

Activités saisonnières: pêche, cueillette, chasse, …et barbecues !

Il y a également une bibliothèque et la Maison des Loisirs qui organise de nombreuses activités sportives et artistiques.

 

barachoix2

Toutes ces informations sont à titre indicatif et peuvent changer au cours du temps.

N’hésitez à nous faire part de vos remarques ou corrections.

 

Repost 0
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 19:08

A première vue, plonger à St Pierre et Miquelon peut relever de l’exploit voire de la folie ! Et bien pas du tout ! 

Et pourtant de nombreux scaphandriers et plongeurs scientifiques plongent régulièrement et par tout temps. Un autre groupe de plongeurs existe sur l’archipel, les plongeurs loisirs.

Il existe un club associatif à Saint Pierre, le Club Nautique Saint Pierrais, comptant une cinquantaine de membres. Cette activité est pratiquée toute l’année. Il y a une partie en piscine pour les entraînements et les périodes d’apprentissage et ensuite une partie en milieu naturel quand arrivent les beaux jours.

Etant présents quelques mois sur l’Archipel, on ne pouvait pas passer à côté de la plongée. D’abord, on se renseigne sur leur site internet (cnsp.fr), puis on en discute autour de nous et progressivement on se motive à aller à l’eau. Et oui, au mois de juin, sous la brume ou la pluie, l’eau n’est pas très chaude.

 

plongée1

 

On rencontre alors Stéphane, qui sera notre directeur de plongée. Pour cette première plongée, le temps est assez couvert sur Saint Pierre, on navigue jusque Langlade, une île épargnée par la brume. Combinaison humide 7mm, gants, capuche, un top en lycra, et de nombreux plombs (5 ou 6kg) sur une ceinture, chaussons bien épais sous les palmes et c’est parti ! bien couverts comme ça, on commence à avoir chaud et à presque étouffer, alors je me lance en premier.

Splash ! Aaaaahahahahah !!!!, Oh mon dieu, c’est froid ! Mon visage brûle, je le laisse dans l’eau pour m’habituer tandis que le reste de la palanquée se met à l’eau. On explore les débris d’une épave, quelques grosses pièces telles que l’hélice sont bien conservées. Le temps de plongée est réduit à cause du froid, on reste environ une demi-heure. Je suis presque prostrée de froid et attend le signe de fin de plongée impatiemment, malgré l'envie de rester pour continuer à profiter de la beauté du décors.

 

plongée

 

Sortis de plongée, Stéphane nous raconte l’île, et avec notre chance de débutants, on passe une autre bonne demi-heure avec 2 baleines à bosse. Très sympa, elles passent sous le bateau, donnent des coups de queue, on ne les voit pas sauter mais par contre elles longent le bateau. Malgré le froid (on est encore en combi mouillée) le moment est magique. Après 4 sorties baleines à Mayotte j’en n’ai pas vu et là, après une belle plongée, on a aussi une belle après-plongée. On décide de les laisser tranquille, près des falaises, des phoques se prélassent d’autres sortent curieusement la tête de l’eau.

Sur le retour, on passe près du Grand Colombier, îlot réservé aux oiseaux, pour essayer de reconnaître les petits pingouins noirs, les macareux et les guillemots. En fin d’après-midi, on rentre au club et c’est promis, on reviendra pour d’autres plongée. Au cours de la saison, l’eau se réchauffe, les paysages des différents sites de plongée sont très variés et l’ambiance chaleureuse.

On a donc rencontré des températures de 5°C à 10°C, on pouvait croire que nos doigts resteraient dans les gants et les orteils dans les chaussons ! Mais non, et au final, on est super fans.

Au niveau faune, on rencontre crabes, bernard-l’ermite, homards, poissons, anémones, seawolf (loups de mer) … parmi des algues et de très jolies formations rocheuses.

 

plongée2

 

On remercie entre autres Yann, Stéphane, Erwan, Pierrick, … pour leur accueil et leur sympathie. On a vraiment partagé de bons moments avec eux et on reviendra!

(désolé, pas de photo sous-marine dans cet article, mais on n'a pas d'appareil, et seb n'a pas encore eu le temps de faire de dessin.)

Repost 0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 18:22

DSC00374.JPG

 

9 semaines et 1 jour

Vers la fin du mois de mai, une rencontre entre plusieurs chanteurs, musiciens ou non, permet à la population d’élire le représentant de l’archipel qui participera aux Francofolies de la Rochelle avec d’autres artistes de l’Outre-Mer. Cette année, 6 artistes se sont présentés et ont mis l’ambiance à la patinoire de Saint Pierre. C’était notre premier week-end sur l’île et on est vite entré dans le bain. C’est le groupe Dode qui est arrivé en tête et est allé à La Rochelle début juillet.

 

Fêtes des Marins 19 juin 2011

Fête traditionnelle qui perdure, une grande messe est donnée à l’Eglise de Saint Pierre en hommage aux marins perdus en mer et une bénédiction pour les marins et pêcheurs restants est donnée. Une brioche est partagée et distribuée à tout le monde, générosité du partage du pain. 

 

fête des marins 1

 

Une procession avec maquettes de bateaux escortées de l’Evêque va jusqu’à la mer pour déposer la couronne de fleurs dans le port et faire la bénédiction des bateaux qui se sont décorés pour l’occasion.

 

fête des marins 2

 

C’est un événement assez émouvant qui rappelle à quel point la vie de ces marins est difficile. Aujourd’hui, il n’y a plus les doris et les chalutiers sont peu nombreux, les techniques ont évolué par contre la pénurie de travail et de poisson est réelle, sur cette île de pêcheurs.

 

Les 25 km de Miquelon 25 juin 2011

 

DSC08933

 

Très attendue pour la 28e édition, cette course rallie Langlade à Miquelon et attire de nombreux coureurs de l’archipel et du Canada. Il est possible de la faire en loisirs ou en classé, en marchant et en courant, et même à vélo. Elle est clôturée par la remise des médailles et par un repas-concert sous le chapiteau.

 

La Fête Nationale 14 juillet 2011

La fête du 14 juillet se prépare quelques jours avant, les vitrines des magasins sont colorées de bleu, blanc, rouge, les drapeaux français flottent dans les airs, des stands se montent sur la place Charles de Gaulle, et tout le monde pronostique sur la météo. Le lancement des feux d’artifices en dépend !

 

14juillet

 

La journée du 14 juillet est chargée de jeux pour enfants et pour adultes, des jeux d’eau, courses en sac, chamboule-tout et mât de cocagne,… (ce qui est de plus en plus rare en France) et le feu d’artifice tant espéré a eu lieu! En effet, il n’arrive pas toujours car cela dépend des conditions météorologiques.

 

feu d'articice

 

Les Déferlantes Atlantiques du 22 au 30 juillet 2011

Une semaine de concerts qui remue les bars de Saint Pierre, l’île aux Marins et Miquelon organisée par l’association Arts’chipel. Cet événement est très attendu et marque vraiment les fêtes de l’été. Il permet de faire découvrir des artistes canadiens et français et des groupes locaux.

 

Le Festival des Fruits de mer  14 août 2011

 

fête des fruits de mer

 

L’association de Football de Miquelon organise un vrai festin de spécialités de la mer : saumons, homards et Saint Jacques sont à la fête. Les cuisinières ont mijotés environ 200 plats salés et 130 desserts, pour plus de 420 personnes. Les tables mesuraient la longueur du gymnase. Les places sont bien entendues limitées, et il faut y aller de bonne heure pour acheter son billet. Ces buffets régalent les yeux et les estomacs.

 

fête des fruits de mer2

 

La Fête Basque du 15 au 21 août 2011

 

fête basque1

 

Durant 1 semaine, des équipes s’affrontent sur le fronton (Zazpiac Bat) pour la pelote basque (la pala). A la fin, il y a des jeux de force basques, et un grand repas avec la piperade. L’ambiance est très festive et conviviale. Saint Pierre s’habille en blanc et rouge.

 

fête basque

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 01:18

Pour la 28ème année consécutive, une course se prépare, on est le 25 juin 2011 et c'est les 25 km de Miquelon. Elle part de Langlade pour rejoindre Miquelon. Comme on est là, on décide de participer, mais en marchant pour profiter des paysages.  

 

DSC08875

 

On rejoint Langlade en bateau avec le « Jeune France ». Durant le trajet, on peut voir des macareux et de nombreux oiseaux présents sur l’île du Grand Colombier.

Arrivée à Langlade,

 

langlade

 

 il n’y a pas de quai, on arrive à la plage en zodiac.

 

DSC08914

 

 

DSC08919

 

Des coureurs « classé » viennent  d’Halifax ou de Terre-Neuve, certains ont déjà participé au Marathon de New York. Il y a plus d’une centaine de coureurs inscrits dans cette catégorie, seul ou en équipe, hommes ou femmes et les vétérans, les autres sont en « loisirs » (comme nous) donc non chronométrés.

 

Le départ est lancé à 13h, Seb reste à regarder le départ

 

DSC08933

 

 

DSC08939

 

 puis me rejoint pour démarrer la balade.

 

 DSC08944

 

 Tout au long, on observe des paysages « sauvages »,

 

 DSC08946

 

des dunes,

 

DSC08954

 

des chevaux…

 

DSC08964

 

et les voitures de ravitaillement. On a mal partout mais on ne s’arrête pas, sauf pour faire des photos.

 

DSC08969

 là, on est sur l'Isthme (tout seuls !)

 

DSC08975

 l'Isthme (la dune) vue de la ferme de la pointe au cheval

 

Après 4h30 de marche, on arrive sur la place de Miquelon, où personne ne nous attend, on n’est même pas les derniers et on l’a fait jusqu’au bout.

On va chercher les sacs de couchage qu’une amie du boulot nous a laissé chez ses parents, on s’installe dans la maison de retraite inutilisée, et c’est parti pour la soirée !

Après la course, un grand méchoui est prêt sous un chapiteau, l’ambiance est sympa et très festive, 3 groupes mettent l’ambiance, dont un, le groupe "Suroît", venant des îles de la Madeleine qui joue de la musique Acadiennne.

 Tout le monde a le sourire aux lèvres et quelques courbatures.

 

DSC08985

 

Un très bon moment qu’on ne regrettera pas !

Repost 0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 23:03

Vendredi  10 juin

Après l’hiver et 2 mois de brume persistante, la météo prévoit du soleil sur plusieurs jours pour l’Archipel de Saint Pierre et Miquelon.  Long week-end en raison du lundi de Pentecôte férié, un avant-goût de vacances s’annonce.

Réservation d’un gîte à Miquelon, achat de billet de bateau pour « Le Cabestan », les sacs sont prêts.

 

 Panorama 5

 

 On débarque sous la pluie et  à 18h30 nous somme chez  Lucienne. Et pour bien commencer, on goûte les noix de St Jacques, délicieuses et énormes, au snack du coin (et oui ici, on en mange au snack !).

 

Samedi 11 juin

Cool, il fait super beau !

 

DSC08441

 

On va à l’Office du Tourisme, au Syndicat d’Initiative…pour louer des vélos, mais c’est fermé. On se renseigne au magasin, les voitures sont aussi toutes louées, les gens nous déposent un peu partout pour poursuivre nos recherches. C’est finalement au Cybercafé « Le Petit Indien » qu’Olivier nous trouve une solution et contacte Anja  de l’Office du Tourisme. Il reste encore quelques vélos à louer. Cette entraide fait plaisir.

Munis de notre carte IGN, de nos vélos et de nos « rations de survie », nous partons direction Mirande, à environ 10 km de Miquelon, sur la côte Est. 15 ans qu’on n’avait plus fait de vélos !

 

 DSC08409

 

 

DSC08400

 

Le long du trajet nous voyons des phoques nager et lever la tête pour nous regarder. A Mirande, on marche un peu jusqu’à la Pointe aux Soldats, on discute avec Charles, installé dans sa caravane, il connaît parfaitement l’île, sa forêt et sa mer.

 

DSC08415

 

En repartant, on sent les premières courbatures et l’effet de la selle un peu dure.

 

Dimanche 12 juin

 

DSC08472

 

Aujourd’hui on garde les vélos et on va un peu plus loin. On descend le long de la côte Ouest pour aller jusqu’à la Pointe à Cheval, voire jusqu’à l’Isthme, reliant Langlade (à 25 km de Miquelon).

 

DSC08487

 

 Un grand soleil et un peu de vent nous pousse jusque là-bas.

 

DSC08492

 

On déjeune des cracottes et du pâté sur les Buttereaux mais le vent souffle fort.

 

DSC08970

 les butteraux, c'est ces dunes de sable qui forment lsthme

 

Langlade n’est plus qu’à une dizaine de kilomètres mais il faut penser au retour.

   

DSC08516

 

 

DSC08524

 

 Demi-tour cette fois en longeant la côte  et en prenant les chemins, ancienne voie utilisée par les charrettes.

 

DSC08497

 

Et pour finir, on passe le long de l’Etang pour arriver à Miquelon.

On raconte notre périple à Olivier qui à son tour nous livre quelques anecdotes de l’Archipel et ses légendes. Le soir des pêcheurs attrapent les capelans, qui viennent rouler près de la plage.

 

 

DSC08456

 

Lundi 13 juin

Dernier jour à Miquelon, on a rendu nos vélos pour suivre un sentier de randonnée.

 

DSC08554

 

A Miquelon, la randonnée se déroule vers le Cap, au Nid à L’Aigle. Le soleil se cache mais il ne pleut pas.

 

DSC08553

 

Après une montée assez raide, la balade se poursuit dans la forêt boréale.

 

DSC08567

 

Mais des trous de boue parsèment le sentier, nos pieds s’enfoncent, alors il faut trouver des zones plus sèches. Au fil de la rando, on a compté 18 chevreuils ou Cerfs de Virginie, 1 renard grimpant le long d’une paroi rocheuse et un aigle tournoyant dans le ciel.

 

DSC08571

  

On aperçoit les falaises de Terre-Neuve au Loin. Le silence nous entoure, seuls quelques oiseaux se disputent. La montagne et ses étangs deviennent notre terrain de jeu.

 

DSC08577

 

On grimpe de butte en butte.

 

DSC08592

 

 

Panorama 3

 

 Mais le ciel s’obscurcit et le bateau va arriver.

 DSC08601

 

 

Sur la route du retour, des vignots sont installés dans les jardins, les capelans ont 1 ou 2 soleils (jours de séchage au soleil).

 

DSC08619

 

On en achète pour goûter le soir-même, grillés, avec du pain et du beurre. Ça ressemble à des sardines.

 

DSC08620

 

Ça y est, on adore cette île, c’est dur de la quitter mais on reviendra.

 

2,9 église de Miquelon

Repost 0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 21:58

 

DSC08309

 

 

Saint Pierre et Miquelon est une collectivité d’Outre-Mer depuis 1985 après avoir été d’abord TOM en 1946 puis DOM en 1976.

Elle est situé à la même latitude que Nantes, à 4 750 km de Paris et à 1 220 km de Montréal (et à 12 165 km environ de Mamoudzou).

 

carte st pierre et miquelon1

 

Cet archipel de 242 km2 se compose de trois îles : Miquelon au Nord, relié par un isthme de sable à Langlade, puis Saint Pierre, au sud-est, la plus petite mais la plus peuplée des trois. Terre Neuve est à moins de 25 km de là.

 

carte st pierre et miquelon2

 

Un peu d’histoire.

Après le passage probable des Indiens et des Inuits sur l’archipel, les premiers explorateurs européens officiels de l’Amérique du nord ont été les anglais en 1497 puis les portugais en 1500.

Un peu plus tard, les premières campagnes de pêche réalisée par des européens, au début du XVIème siècle, seront composées de marins Basques et Portugais.

 

DSC08333

 

C’est le Malouin Jacques Cartier qui, après avoir exploré la région en 1534,1535 et 1536, donnera  son nom à l’île de St Pierre.

A la fin du XVIIème siècle, des habitants occuperont de façon permanente  l’île qui passera tour à tour des anglais aux français.

En effet, de nombreux conflits pour ce territoire opposeront l’Angleterre et la France de 1689 à 1816. L’Archipel deviendra définitivement français en 1816.

 

DSC08342

 

Population

Plusieurs communautés de pécheurs se sont installées sur l’Archipel au fil des ans, des acadiens, des anglais, des irlandais et des français composés de basques, de bretons et de normands. Ces 3 dernières sont encore très représentées aujourd’hui, on en trouve des traces sur le blason actuel de Saint Pierre et Miquelon.

Le recensement de 2007 comptait 6099 habitants pour l’ensemble des deux îles, dont environ 5500 à Saint Pierre et 600 à Miquelon.

 

DSC08328

 

Climat et environnement

Situé à la croisée du courant froid du Labrador, du Gulf Stream et des masses d’air polaire continental, l’archipel de St Pierre et Miquelon vit sous un climat subarctique. La brume, le vent et la pluie y sont monnaie courante. Ici, le soleil ce trouve principalement dans la gentillesse de la population locale.

 

DSC08261

la vue depuis notre appart

 

DSC08290

mais le plus souvent on voit ça!

 

La température moyenne annuelle est de 5,3°c avec un maximum en Août d’environ 16°c et un minimum en février d’environ  -4°c. 

Ce climat particulier engendre une biodiversité particulière. Ainsi, l’archipel se dote de la seule forêt française de type boréale (située sur Langlade et Miquelon).

En termes de faune, l’endroit est particulièrement riche en espèce d’oiseau. On peut également y observer des mammifères marins tels que des phoques et des grands cétacés.

 

DSC08374

 

Economie

 La principale activité de ces îles fût la pêche, mais les nouvelles techniques de pêche (chalut) et l’exportation a entraîné une surpêche et la raréfaction de poissons notamment la morue, dans une des mers les plus poissonneuses du globe ! Un moratoire avait dans les années 80 interdit la pêche à la morue. De nombreuses entreprises ont fermé. Aujourd’hui, la pêche est à nouveau autorisée avec un quota. Mais ça nous laisse pensif. En quelques années, l’homme a réussi à « vider » la mer… (et le pire c’est que ça continue partout à travers le monde).

 

DSC08272

 

Aujourd’hui, l’économie repose encore sur le secteur de la pêche et de l’industrie de transformation ainsi que de l’agriculture, de l’élevage, des services et du tourisme.

 

st pierre le phare de la pointe au canon

le phare de la pointe aux canons, au petit matin

Repost 0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 21:41

Passage en France

Après notre passage à Mayotte durant après un peu plus d’1 an, se finissant par un sacré séjour à Madagascar, nous sommes rentrés en France, vers la mi-novembre 2010. Nous avons perdu alors presque 20°C et redécouvert les paysages français.

 

DSC07451

 

Ces grandes plaines à perte de vue, des étendues de champs et de prairies, les silhouettes de villages français avec leur clocher d’église, les bons gros chênes, ces routes lisses, goudronnées et silencieuses, ces voitures brillantes et accessoirisées…on ne voit plus les palmiers, la mer entre chaque branche d’arbre, on n’entend plus le muezzin aux heures de prières ni les enfants qui jouent dans les rues ou encore les bouénis qui pillent les feuilles de manioc, et on ne perçoit plus le vol des roussettes (ces grandes chauve-souris) dans les airs…

Il nous a fallu un petit temps de réadaptation pour réintégrer la vie de tous les jours en France. Retrouver la famille, les amis et certains camarades de bars fait du bien. Et je me suis consacrée un peu de temps à retrouver du travail et Seb à s’investir dans ses projets de bandes dessinées.

 

DSC07791

 

Une nouvelle destination

Maintenant il nous faut trouver une autre destination. En postulant un peu partout, plutôt dans les DOM TOM pour l’aspect pratique, plusieurs choix s’offrent à nous dont un qui attise notre curiosité…l’Archipel de Saint Pierre et Miquelon. A l’opposé de Mayotte, un petit chapelet d’îles françaises en Amérique du Nord, au large du Canada.

Les formalités administratives et pratiques faites, nous préparons nos bagages vers Saint Pierre pour le mois de mai. Nous n’avons droit qu’à 23 kg et pour préparer des affaires chaudes c’est un peu juste. Cette fois, nous ne prenons pas de matériel de plongée ou très peu mais Seb emmène son matériel de dessin qui est un peu imposant (scanner, ordi, feuilles, encres, …).

En France, en ce moment la météo est à la canicule, pas de pluie et une température moyenne de 25°C, les barbecues ont la belle vie. Sur internet, je vois qu’à Saint Pierre il fait 6°C et de la brume…et pourtant c’est à la même latitude que Nantes, mais sans le Gulf Stream.

Le voyage

Partis de Paris vers 13h40 nous arrivons à Montréal pour notre première escale.

A côté de nous, une femme âgée de 80 ans, d’origine libanaise et ne parlant ni français ni anglais, se rend chez son fils au Canada pour voir ses petits-enfants. Nous essayons de discuter un peu, sa fille est plus loin dans une autre allée. Elle est très gentille et semble un peu perdue du fait de ne rien comprendre aux consignes, aux films, aux papiers à remplir. Nous avertissons les hôtesses mais il n’y  a personne qui parle arabe et l’avion est plein…C’est pas grave, Seb se débrouille un peu et arrive à discuter de l’essentiel.

A Montréal, il fait à peu près le même temps qu’en partant, beau et chaud, les gens sont gentils et nous indiquent où aller entre la récupération des bagages, le passage en douane et la redépose des bagages. Mon bagage à main couine, les roulettes sont en train de se désintégrer. Espérons qu’il aille jusqu’au bout. On patiente jusqu’au vol pour Halifax, plus à l’est du Canada.

 

DSC08227

 

Un plus petit avion cette fois nous amène à Halifax. Nous avons un hôtel de réserver pour passer la nuit. Nous récupérons nos bagages et la navette nous amène au Hilton Garden Inn. Une chambre plutôt sympa, il doit être dans 23h quand on mange et pourtant il est en France presque 3h du matin. Fatigués, nous tombons dans un lit moelleux comme dans un nuage.

 

DSC08230

 

Vers 10h départ vers l’aéroport d’Halifax. L’avion est minuscule, un ATR 42 je crois, je ne pense pas être déjà aller dans un si petit avion. Le couple devant nous arrive aussi pour travailler. Le vol dure environ 1h et le paysage est magnifique, le soleil nous accueille, l’eau paraît turquoise d’en haut, la température avoisine les 10°C. Les manteaux sont prêts.

 

DSC08253

 

Les formalités douanières accomplies, les bagages une dernière fois récupérée, nous sommes accueillis par quelqu’un de l’hôpital qui dépose Seb à l’appartement que nous avions loué. Moi je passe directement à l’hôpital récupérer le contrat, préparer les tenues, et visiter, en compagnie de l’autre infirmière qui a pris l’avion avec nous. 3h plus tard, je retrouve mon chemin, l’appartement est à 5 minutes à pied. Seb a déjà installé tout son attirail.

  DSC08274

 

On a faim et on se fait notre premier resto, en face de chez nous, le choix se porte directement sur du poisson.

Ca y est, c’est parti  pour quelques mois ici. La première impression est sympa, les gens nous paraissent tous gentils, et très accueillants.

 

DSC08270

Repost 0